UA-64527806-1

Avertir le modérateur

02/09/2014

Première rentrée

Je ne me souviens pas de ma première rentrée, je ne me souviens même pas de cette première école où j’ai passé un an. J’avais deux ans et demi. Je devais porter un tablier. Ça se faisait encore durant mes années de maternelle. J’étais sûrement coiffée de deux couettes. Ma mère qui ne travaillait pas a dû m’accompagner. Le reste, je ne m’en souviens pas.

Aujourd’hui, c’est ma fille qui a fait sa première rentrée. Et comme, elle ne s’en rappellera pas dans quelques années, je lui écris ce fragment de souvenir.

rentrée,école

Tu t’es réveillée sûrement trop tôt à ton goût, après ces trois semaines de vacances.

Tu étais habillée avec un nouvel ensemble : une tunique avec des chouettes brodées et un legging violet. Et bien sûr, les baskets à scratch que tu ne quittes pas depuis cinq jours.

Tu étais coiffé avec deux couettes.

Nous sommes allés tous les trois à l’école à pied. Papa d'un côté, moi de l'autre en se tenant la main. 

Arrivés devant l'école, tu as observé les autres enfants qui attendaient aussi de faire leur toute première rentrée.

Enfin, la porte de l'école s'est ouverte. Nous avons trouvé ta classe. Après des bisous, nous t'avons laissé avec tes deux maîtresses et l'Atsem. 

Tu as un peu pleuré en voyant un petit garçon qui pleurait et ne voulait pas quitter ses parents. Mais ça n'a pas duré nous a raconté ta maîtresse. 

Quand nous sommes venus te chercher, tous les parents ont passé, à tour de rôle, la tête dans l'encadrement de la porte laissée ouverte, en essayant de voir son enfant. Discrètement. En rêvant de pouvoir être une petite souris pour assister à quelques minutes de classe.

Tu es arrivée avec le dessin que tu avais fait. Et tu serais bien restée plus longtemps à l'école.

Le reste, je ne sais pas. Demain, tu y retourneras et peut-être que tu me raconteras.

Bonne rentrée à tous les enfants.

15/04/2014

Inscription à la maternelle

Après mon tour des pédagogies d’enseignement, vous vous demandez peut-être quel choix ai-je pris pour l’entrée en maternelle de ma fille.

J’ai la chance d’habiter dans une ville de taille moyenne, avec, à moins de 10 minutes de voiture de mon domicile, aussi bien des écoles maternelles publiques, privées, Freinet, Montessori que Steiner.

J’ai vraiment été intéressée par les méthodes alternatives qui respectaient plus le rythme de l'enfant. Mais, en même temps, cette souplesse m’inquiétait un peu car la vie en société est faite de nombreuses règles à respecter. Et comment être sûre que cela convienne à un enfant sans les tester ?

Les nombreux livres, sites internet et journées portes ouvertes ne suffisaient pas à me faire une idée concrète. De plus, ayant fréquenté une école classique petite, j'avais une image très formatée d'une salle de classe et certaines écoles, plus proche d'une maison particulière, ne correspondaient pas à cette image. Alors finalement, j’ai opté pour l'école maternelle publique de mon quartier.

Vous allez penser : tout ça pour ça !. Oui, mais j'ai fait un choix éclairé. Et bien sûr, cette décision n'est pas immuable ; je me reposerai la question avant chaque nouvelle rentrée : rester dans cette école ou opter pour une pédagogie alternative ?

école,rentrée

montessori,école,homeschooling

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

04/09/2013

Cette rentrée que je n'ai pas faite

Le grand sujet du moment semblant être la rentrée scolaire, je me suis dit que je n'allais pas déroger à la règle... sauf que ma fille est trop petite pour aller à l'école et que ça fait longtemps (j'évite de calculer le nombre d'années, mais je crois que c'est un nombre à deux chiffres) que je n'ai pas mis les pieds dans une école.

J'ai donc fait appel à ma mémoire pour me remémorer les premières de mes 20 rentrées scolaires. C'est revenu par bribe et un peu en vrac, comme :

  • les retrouvailles avec les copines
  • l'odeur de la colle Cléopatre (pour ceux qui n'ont pas encore reconnu l'odeur : c'est l'amande)
  • les blouses d'école cousues par ma grand-mère
  • le nouveau sac de billes que je perdais à la première récré
  • les buvards tout neufs qui attendaient les nombreuses tâches d'encre bleue
  • le grand tableau noir où crissait la craie
  • la fiche où il fallait noter la profession des parents (j'ai longtemps noté un mot que je ne comprenais même pas)
  • la nouvelle tenue dans les tons de vert, rouge et marron (pour ne pas confondre les habits d'automne avec ceux d'été)
  • les polycopiés avec l'odeur d'alcool à brûler
  • le poisson le vendredi à la cantine
  • et les noms de certains instituteurs

rentrée,souvenir

Et je vais terminer la soirée la tête dans mes photos de classe, essayant de me souvenir du nom de chaque élève.

16/07/2013

20 novembre 2010

Certains ont la tête en vacances et les pieds dans le sable. D'autres préparent déjà la rentrée à la recherche du cahier vert petits carreaux à spirales dans les rayons encore peu fréquentés des supermarchés. Et pour ceux qui ont des bébés, il y a la recherche du mode de garde.

J'avais déjà parlé brièvement de la tâche parfois difficile, parfois surprenante qu'est celle de trouver une assistante maternelle. Mais cette date, 20 novembre 2010, résume bien la galère que peut être la recherche d'une solution de garde pour un bébé.

Cette date est celle de ma demande de place en crèche. Et voilà, nous y sommes, aujourd'hui, presque 32 mois plus tard, entre mes mains, j'ai la lettre qui m'annonce que ma fille n'ira jamais en crèche (à moins qu'elle ne redouble la dernière année d'assistante maternelle ?).

Et vous, parents qui travaillaient aussi, vous vous êtes débrouillés comment ?

refus.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu