UA-64527806-1

Avertir le modérateur

13/12/2016

Cadeau de Noël : les sablés pour les maîtresses

Comme l'hiver dernier, nous avons préparé des cadeaux gourmands pour les maîtresses (le cadeau de l'an dernier est ici) : des sablés. Et pour le contenant, nous avons recyclé des pots de confiture, puis farfouillé dans la maison de quoi les décorer. Les lecteurs assidus du blog reconnaitront notamment la perforatrice flocon (celle utilisée pour la carte de voeux sapin) et les pochoirs lune et étoile (qui ont permis de customiser des mini bodies).

cadeaux,maitresses

Le matériel utilisé pour décorer les pots :

  • Du papier épais bleu
  • Une perforatrice flocon de neige
  • Des pochoirs étoile et lune
  • De la peinture 3D bleue à paillettes
  • Des feutres
  • De la colle
  • Du masking tape argenté
  • Du bolduc argenté

P1270410.JPG

Ma fille a fait des dessins sur le papier bleu pour coller sur le couvercle du pot. J'ai collé du masking tape pour masquer la tranche du couvercle. Sur les pots, nous avons collé des flocons découpés dans le même papier bleu et dessiné quelques étoiles et lunes à l'aide des pochoirs. Et pour finir, nous avons ajouté un morceau de bolduc pour le côté cadeau.

sablés,noël

Pour les sablés, depuis plusieurs années et à l'approche de Noël, nous faisons un atelier sablés avec une de ses copines. Cette année, c'était sablés aux épices avec glaçage et petites décorations en sucre. Pas vraiment à faible index glycémique;) Alors, nous avons gardé la plupart des sablés très sucrés pour nous et préparé des sablés plus simples pour les maîtresses (la recette est ici), au cas où elle voudrait faire attention à leur ligne.

cadeau,maitresse,sablé,gourmand,pot

Et vous, qu'offrez-vous aux professeurs ?

17/06/2016

Les pochettes pour les maîtresses

cadeau,maîtresse,trousse,pochette,DIY,customisation

Après les cadeaux gourmands de cet hiver (l'article est ici) ; nous avons préparé des cadeaux beauté pour offrir avant les grandes vacances. Trois cadeaux précisément : un pour la maîtresse, un pour l'Atsem et un pour l'AVS d'un camarade de classe handicapé (parce qu'elle est elle aussi toute la journée avec les enfants et que ma fille voulait lui faire un cadeau).

Nous avons choisi trois jolies pochettes à customiser. 

pochettes,toga,diy

Côté pile, ma fille y a fait des dessins avec des feutres pour textile. Enfin, pour la maîtresse, elle a "fait du travail" : vagues, boucles et lignes brisées. 

Côté face, nous avons décoré les pochettes avec du tissu thermocollant. Cercle, fleur et pomme... Elle a choisi le tissu et le motif et j'ai appliqué.

A l'intérieur, sur la doublure vichy ou à pois, elle a marqué son prénom et j'ai ajouté l'année scolaire.

Et enfin, nous avons rempli ces pochettes avec des produits de beauté Nuxe au format voyage.

pochette,toga,feutre,giotto

pochette,toga,cadeau,maîtresse,feutre,giotto

pochette,toga,cadeau,maîtresse,thermocollant,nuxe

J'espère que cela leur fera plaisir. 

Et chez vous, vous êtes plus : cadeau fait maison, cadeau acheté ou cadeau groupé avec tous les parents de la classe ?

21/04/2014

Une maîtresse... au Québec

L'école maternelle, une particularité française ? Dans de nombreux pays, l'entrée à l'école se fait plus tard que l'âge de 3 ans et les enfants peuvent être accueillis dans des jardins d'enfants ; c'est notamment le cas en Allemagne, au Danemark ou en Australie. Dans d'autres pays, la maternelle se limite à une ou deux années comme au Québec.

maîtresse,école,canada,bus,scolaire,québec,panneau

J'ai voulu en savoir plus et j'ai posé quelques questions à Zazou, enseignante québécoise et blogueuse de La Classe de Zazou

Tout d’abord pouvez-vous vous présenter ?

Je suis enseignante depuis maintenant 12 ans. J’ai fait mes études à l’Université du Québec à Montréal et j’ai entrepris plusieurs courtes formations à l’Université de Montréal. J’ai travaillé pendant plus de 10 ans à Montréal et depuis peu, je travaille en banlieue de Montréal. Je suis une passionnée de la littérature de jeunesse !

Comment êtes-vous devenue professeur des écoles ?

J’ai fait mes études collégiales en littérature française ce qui m’a amené vers l’enseignement. Bien avant ce moment, plusieurs de mes activités tournaient autour de l’enseignement de près ou de loin… et l’évidence s’est imposée à moi !

Comment fonctionne le système éducatif québécois ?

Tiré du site du Ministère de l’Éducation et du loisir et du sport

Le système d’enseignement québécois comprend l’éducation préscolaire (la maternelle), l’enseignement primaire et secondaire (incluant la formation générale et la formation professionnelle), l’enseignement collégial (incluant la formation préuniversitaire et technique) ainsi que l’enseignement universitaire. La fréquentation scolaire est obligatoire pour tous les enfants âgés de 6 à 16 ans.

Le système d’enseignement public du Québec est laïc. Il est établi sur une base linguistique, francophone et anglophone, selon la langue d’enseignement d’usage dans les écoles.

La mixité des classes (garçons et filles) est la norme à tous les ordres d’enseignement.

Il existe également au Québec un réseau d’établissements privés reconnus par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Ces établissements offrent les programmes d’études officiels.

Quelle est l’organisation du rythme scolaire au Québec ?

L'année scolaire commence à la fin du mois d’août ou au début du mois de septembre et se termine habituellement avant le 24 juin. Sa durée est d'au moins 180 jours. 20 journées sont des journées pédagogiques consacrées à diverses tâches professionnelles telles que planification, correction, rencontres de parents, rencontre de professionnels, organisation de projet collectif, formation, perfectionnement, etc.

Nous effectuons une pause pour le temps des festivités (dernière semaine de décembre et première semaine de janvier) et nous avons ce que nous appelons communément une semaine de relâche, en mars.

Qu’est-ce que les enfants apprennent en prématernelle et en maternelle ?

L'éducation préscolaire comprend la prématernelle et la maternelle, qui sont souvent rattachées aux écoles de niveau primaire. Les enfants à la maternelle ont typiquement 5 ans et fréquentent l'école toute la journée. Les classes de pré-maternelle (4 ans) du réseau public sont présentes dans les milieux où la concentration de la population est à faible revenu, ou les milieux où peu d'enfants fréquentent un CPE (centre de la petite enfance). Les élèves fréquentent la prématernelle soit le matin, soit l'après-midi alors que pour la maternelle, les élèves y passent toute la journée. La prématernelle et la maternelle ne sont toutefois pas obligatoires dans le système actuel, bien que la majorité des enfants la fréquentent.

L'éducation préscolaire prépare l’enfant à l'école primaire et fait le lien entre la maison et l’école. Elle lui permet de bénéficier d'un encadrement qui favorise son développement, de se familiariser progressivement avec un milieu d'apprentissage stimulant et d'acquérir des habiletés qui faciliteront sa réussite scolaire. Bien que la maternelle ne soit pas obligatoire, la très grande majorité des enfants admissibles y sont inscrits.

A quoi ressemble une journée type de classe de prématernelle et de maternelle ?

  • Accueil des enfants et prise des présences
  • Rassemblement (calendrier, causerie, chant, poème, comptine, message du jour)
  • Ateliers (bricolage, peinture, motricité fine …)
  • Collation
  • Atelier dirigé avec l’enseignante : motricité globale, art dramatique, préparation à la lecture, écriture, mathématique, sciences.
  • Ateliers spécialisés avec spécialistes
  • Dîner
  • Sieste (période de détente)
  • Activités variées (jeux éducatifs, feuilles d’activités, projets…)
  • Ateliers d’observation
  • Rassemblement (évaluation de la journée), histoire
Je remercie Zazou d'avoir pris le temps d'expliquer le fonctionnement des classes de prématernelle et maternelle au Québec. Et si vous aimez la littérature jeunesse, allez faire un tour dans la section Coup de coeur littéraire.
 

montessori,école,homeschooling

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

11/02/2014

Une maîtresse... à l'hôpital

école,maîtresse,hôpital

Je continue ma série d'interviews sur l'école. Et aujourd'hui c'est BBB's mum, maîtresse en hôpital, maman et blogueuse qui répond à mes questions. 

Mais avant, il faut savoir qu'environ 11 000 élèves par an sont scolarisés dans les hôpitaux et établissements médicaux et que 800 enseignants y travaillent.

Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

Je suis BBB's mum j'ai 36 ans, je suis mariée et maman d'un petit garçon de 18 mois, enseignante depuis 14 ans dont 11 en tant qu'enseignante spécialisée.

Comment es-tu devenu professeur ?

Parcours classique, être enseignante était une véritable vocation pour moi, j'ai donc fait une licence de bio puis suis rentrée à l'IUFM.

Enseigner en hôpital, est-ce un choix ou une affectation aléatoire ?

Un choix ! Je me suis très vite spécialisée (j'ai un CAPSAIS option C, maintenant ce diplôme s'appelle CAPA-SH) ; mon option me permet de travailler auprès d'enfants en situation de handicap moteur ou malades ! J'ai travaillé dans un institut d'éducation motrice auprès d'enfants et adolescents handicapés moteurs, puis j'ai demandé un poste à l'hôpital, c'est ma quatrième année au sein de ce CHU.

Quelles sont les adaptations nécessaires à l’enseignement à l’hôpital ?

J'ai une salle de classe où j'accueille les enfants de la petite section au CM2 ; ils viennent en classe comme ils peuvent, en lit, en fauteuil, en béquilles... ma classe est un peu un moulin, ça rentre, ça sort, les infirmières y passent donner un traitement, les brancardiers viennent chercher un enfant pour aller en kiné, une aide-soignante emmène un enfant passer une radio... 
Je vole de l'un à l'autre pour leur apporter de l'aide. A leur arrivée, je rentre en contact avec leurs enseignants de l'école ordinaire et j'essaie de respecter au maximum le programme de chacun.
Une scolarité à l'hôpital à divers objectifs : faire en sorte de ne pas rompre la scolarité, de garder du lien avec le milieu ordinaire, de ramener les enfants à des préoccupations d'enfants et non pas de malades.
J'interviens aussi parfois au chevet pour des enfants très fatigables et sur demande du médecin.
Je suis intégrée à l'équipe pluridisciplinaire du CHU et participe aux réunions médicales de service.

Est-ce que parfois le professeur devient psychologue ou confident ?

Tout à fait à l'hôpital, le lien entre élèves et enseignante n'est pas le même qu'en classe type. J'avoue avoir un lien fort et privilégié, voir même d'avoir le "beau rôle", car contrairement aux soignants, dans la tête des enfants l'instit "ne fait pas mal", et l'école de l'hôpital est vécue comme un lieu de refuge, un lieu rassurant. Et puis nous accueillons parfois des enfants qui viennent de loin, dont les parents travaillent, alors parfois on compense aussi un peu le manque des parents ! Et le bisou du matin à la maîtresse a beaucoup d'importance !

Merci BBB's mum d'avoir partagé avec nous ta vie de maîtresse à l'hôpital et je comprends que tu adores ton métier. 

école,maîtresse,hôpital

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

01/02/2014

Une maîtresse... à la maternelle

école,première rentrée,maîtresse

Dans quelques temps, je vais inscrire ma fille pour sa première année d'école maternelle. Alors forcément, je commence à m'intéresser au sujet. Ecole publique (juste à côté de chez nous), école privée, Freinet (comme son papa), Montessori, à la maison... Je me suis demandé quelles étaient les différences et finalement, qu'est-ce qu'on apprenait en maternelle.

La maîtresse et blogueuse Lila, qui partage de nombreuses activités et fiches pédagogiques sur son blog La maternelle de Lila, a gentiment accepté de m'éclairer sur ce sujet.

Tout d’abord pouvez-vous vous présenter ?

Je suis maitresse depuis 9 ans  et maîtresse de maternelle depuis 6 ans dans la même école, dans un petit bourg de Bretagne.

Comment êtes-vous devenu professeur des écoles ?

Je suis devenue professeur des écoles après une première carrière dans la fonction publique pendant laquelle j'ai délivré entres autres, des permis de construire ! Après presque 20 ans assise à un bureau, je me suis dit qu'il était temps de réaliser mon rêve de petite fille, devenir maîtresse. J'ai donc préparé chaque soir, en rentrant du bureau, le concours de professeur des écoles. A la fin de cette année difficile (!), j'ai été reçue , à mon grand étonnement car je pensais qu'il me faudrait deux ou trois ans !

Qu’est-ce que les enfants apprennent en maternelle ?               

En maternelle, la priorité est le langage car c'est un pré requis pour réussir en CP. Toutes les situations tendent vers cet apprentissage :  les activités ont pour but un apprentissage prévu dans les programmes mais le langage est omniprésent. Les enfants apprennent à s'exprimer tout au long de la journée : en sport, en art, en sciences, en lecture, en écoutant des histoires etc... Les enfants apprennent ce qu'il est prévu dans les programmes :

http://cache.media.education.gouv.fr/file/Espace_parent/5... et http://www.education.gouv.fr/bo/2008/hs3/programme_matern...

en pratiquant des activités très variées (en général, chaque activité a une durée de quelques minutes à une demi-heure). En maternelle, les enfants jouent, imitent, essayent, reproduisent, cherchent, afin de multiplier les expériences dans le but d'apprendre. Une autre priorité est l'apprentissage de l'autonomie car elle est nécessaire pour devenir un adulte responsable. C'est notre rôle d'aider les enfants à entreprendre.

Merci Lila pour ces explications. Je vais donc me pencher sur les programmes et continuer mes recherches.  

PS : j'espère ne pas avoir fait de fautes d'orthographe, je ne voudrais pas que la maîtresse anote mon article avec son stylo rouge.

école,première rentrée,maîtresse

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu