UA-64527806-1

Avertir le modérateur

02/09/2017

Sortie en famille à l'Ecomusée de Margeride (15)

Voici une de nos sorties de vacances préférées. En fait, ce sont même trois sorties. L'écomusée de la Margeride ce sont trois sites différents à visiter, trois lieux préservés pour faire découvrir la vie rurale en région de Margeride (Auvergne) et faire un saut dans le passé. Ils sont situés dans un rayon de 15 minutes de voiture environ autour de Ruynes en Margeride et comme le ticket d'entrée n'est pas commun, on peut décider de visiter un, deux ou les trois sites. L'entrée est à 4 € par adulte et 3 € par enfant (de plus de 6 ans) par site.

L'école de Clémence Fontille

écomusée,margeride,école

C'est une des nombreuses écoles qui existaient dans les hameaux. A l'origine une école de filles, ce fut ensuite une des premières écoles mixtes. Une cloche sur la façade, des toilettes à extérieur et une salle de classe unique qui a accueilli jusqu'à une cinquantaine d'écoliers avant de fermer faute d'effectif suffisant.

C'est lors d'une visite guidée que l'on découvre la journée des écoliers de la fin du 19e siècle au milieu du 20e siècle (même si l'école n'a fermé que dans les années 1980). Nous avons donc pris place aux bureaux d'écoliers pour écouter la guide. Les kilomètres à pied sur le chemin des écoliers, les blouses, la leçon de morale, les exercices, les punitions, l'écriture à la plume, le ponçage des bureaux en fin d'année. Nous avons plongé à l'époque de nos grands et arrières grands-parents. L'aînée a testé le port du bonnet d'âne et l'écriture à la plume ; la petite a joué avec les briques de mathématiques sur le parquet d'origine tâché d'encore bleue.

écomusée,margeride,école

IMG_9591.JPG

IMG_9592.JPG

IMG_9601.JPG

La ferme de Pierre Allègre

écomusée,margeride,école,ferme

Pierre Allère, paysan de la fin du 19e siècle, a hérité de la ferme familiale avec sa pièce commune et sa grange. Plutôt aisé, il l'agrandit pour y ajouter une vraie maison à deux niveaux. Bienvenue dans la famille de Pierre, sa femme, les grands-parents, les enfants, la petite bonne et le berger. La maison a été laissée dans son jus, à part les accessoires qui ont été récupérés dans les autres fermes de la région, pour donner l'impression d'une maison habitée. La visite est une nouvelle fois guidée, nous n'étions que tous les quatre ce jour-là et nous y avons appris plein de choses sur le monde de vie rural à cet époque. 

Saviez-vous pourquoi les lits étaient si petits ? Les gens y dormaient assis car la position allongée était celles des morts.

Saviez-vous pourquoi les couverts étaient rangés sur des encoches du meuble de cuisine ? Parce que chaque membre de la famille avait son propre couvert, qui n'était pas lavé à chaque repas faute d'eau courante.

Saviez-vous quand les femmes faisaient la grande lessive ? Même si les draps étaient changés chaque mois, ils étaient lavés une fois par an. 

Saviez-vous quel bien était gardé dans un coffre près de la cheminée ? Et non, pas l'argent, mais le sel, pour le garder au sec bien sûr. Mais aussi parce que c'était un ingrédient précieux qui venait de loin. D'ailleurs, le grand-père s'asseyait souvent sur ce coffre. 

IMG_9510.JPG

IMG_9509.JPG

IMG_9513.JPG

Le jardin de Saint-Martin

jardin saint martin,écomusée,margeride

Le jardin de Saint-Martin est au pied d'une tour médiévale. C'est un lieu pour découvrir la flore de la région, mais aussi sentir les plantes du jardin aromatiques. D'ailleurs, on vous le dit à l'entrée : n'hésitez pas à froisser les feuilles pour découvrir les odeurs de ces aromates et y retrouver, par exemple, le parfum de chewing gum de la menthe-coq.

Nous avons eu la chance de visiter le jardin décoré d'éléments de yarn bombing à l'occasion d'une exposition temporaire. De quoi trouver plein d'idées pour décorer notre propre jardin. Et nous avons rejoint une visite avec lecture de lettres et dégustation de tartine de gelée de rose et de sirop de menthe bergamote (si la petite savait parler, elle aurait dit "trop bon").

IMG_9468.JPG

IMG_9463.JPG

IMG_9475.JPG

Vraiment, nous avons apprécié chacune des trois visites. Attention, les sites de l'écomusée ne sont ouverts que de 14h30 à 18h30 durant la période estivale (et fermés le samedi). Plus d'informations sur le site du musée : http://ecomuseedemargeride.fr/

01/09/2015

Et ça recommence

sac,coq en pâte,mois par mois,école

Une nouvelle classe, une nouvelle maîtresse... mais encore un double niveau et surtout toujours ses copains avec elle. Allez, on finit de se préparer et c'est parti pour une nouvelle année.

Bonne rentrée à tous les enfants ! Et racontez-moi cette première journée.

07/07/2015

Ces 173 premiers jours où je l'ai déposée à l'école

IMG_9402.JPG

J’ai commencé à apercevoir la fin de l’année scolaire lorsque j’ai reçu le papier officiel annonçant que ma fille était admise en moyenne section l’an prochain. Et puis ça s’est accéléré, entre les jolis longs week-ends de mai et les préparatifs des vacances. Bref, voilà cette première année est terminée. Comme elle dirait : maintenant je suis plus une petite, je suis une moyenne.

Je n’ai pas de souvenirs de mes années d’école maternelle. Alors, cette année était un peu une redécouverte. Ce que j’attendais ne s’est pas toujours produit et vice-versa. Les débuts ? Ma fille ayant été gardée depuis l’âge de trois mois et demi, je pensais qu’il y aurait forcément une période adaptation pour elle, à la vie en collectivité. Mais je ne m’étais pas préparée à ma réaction en entendant les enfants pleurer le matin. C’est finalement beaucoup plus facile de laisser un enfant de quelques mois chez sa nounou, c’est autre chose d’avoir son enfant qui s’agrippe à vous en pleurant devant la salle de classe. Heureusement les pleurs n’ont pas duré longtemps.

Autre changement par rapport aux années chez la nounou. Finis les compte-rendus détaillés de la journée. Ma fille ne me racontait que ce qu'elle voulait. Un jour, j'ai su que le lavabo de la classe était bouché, mais rien sur ses activités de la journée. C'est frustrant de devoir attendre les vacances scolaires pour découvrir enfin ses cahiers.

Lors de l’inscription, on nous dit toujours que combien les journées sont longues pour les petits de trois ans. Pour être sûrs que l’on ait bien compris, on nous le marque aussi sur un papier à la rentrée. Bref, parents qui travaillez, culpabilisez ! Alors ces journées longues ? Non, je ne retrouvais pas ma fille sur les nerfs après presque 9h30 passées à l’école. D’abord tout l’hiver les temps de garderie se terminaient pas un dessin animé destiné à hypnotiser et rendre les enfants come de la guimauve (moi qui évite qu’elle regarde trop la télé, j’étais ravie). Et puis ça dépend beaucoup des enfants. 

Et le changement des rythmes scolaires ? N’ayant pas de comparatif, je ne prendrais pas de position. Sauf, peut-être sur le débat NAP (ou TAP) égal à simple garderie ? J'ai interrogé régulièrement ma fille sur ce qu’elle faisait lorsque des moments de NAP sans succès jusqu'au vacances d'avril. Et puis j’ai vu passer des dessins et une histoire écrite par les enfants. Pas plus. Car en même temps, les petites sections faisant la sieste, il ne leur restait que peu de temps pour faire des activités, ils étaient donc par défaut à l’atelier art plastique et ce toute l’année.

Mais je n’en avais pas fini avec la vraie garderie du soir. Où finalement, dans notre école, très peu d’enfants sont inscrits. Je me suis demandé qu’est ce que pouvait penser ma fille, parfois, seule de sa classe à ne pas être partir à 16h30. Du coup j’ai découvert deux clans de parents : les parents de 16h30 qui connaissent les maîtresses, les autres parents et le nom de tous les enfants de la classe. Et les parents de la garderie qui… doivent presque sortir leur carte d’identité lorsqu’ils se pointent à 16h30. Désolé je vous remets pas, vous êtes ?

Je suis la maman de la poupée de presque quatre ans et j’aimerais être une petite souris pour la voir en classe. Car si je vous parle essentiellement de mon point de vue, c’est que je ne sais pas grand-chose de ce qu’elle a vraiment vécu pendant cette année d’école. Elle a rencontré une copine et depuis elles sont inséparables. Elle a appris beaucoup de choses dont écrire son nom. Le reste c’est son univers. Et pour l’instant, l’essentiel pour elle c’est qu’elle est en vacances.

Bonnes vacances à tous les enfants !

02/10/2014

Petits bouts... de septembre

Septembre et le début de l'année scolaire, un mois de changement ?

Aurevoir nounou, bonjour école !

Et mon salon prend des allures d'annexe de classe de petite section.

P1100125.JPG

Bonjour bébé !

Et une jolie carte Zü pour fêter l'arrivée d'un petit cousin.

IMG_8567.JPG

Bonjour souvenir !

J'en ai déjà parlé, mais j'adore feuilleter mes anciens livres que mes parents ont retrouvés.

IMG_8622.JPG

Aurevoir bébé nageur, bonjour baby gym !

Après deux ans et demi à barbotter en famille tous les dimanches matins, ma fille a commencé la baby gym. Et nous voila tous les trois à sauter comme des kangourous (les parents sont encore mis à contribution !).

P1100136.JPG

Aurevoir été, bonjour automne !

Avant l'arrivée du mauvais temps, j'ai vite peint la cabane en bois dans le jardin.

P1100137.JPG

Bonjour joli projet !

J'avance doucement mais sûrement concernant le projet de customisation de bodies pour les prématurés.

P1100127.JPG

Et pour vous, c'était comment septembre ?

01/10/2014

Il était une fois un livre #67 : Je veux pas aller à l'école

Un mois après la rentrée scolaire, je vous présente un livre sur l'école, mais pas un imagier comme j'en ai lus plusieurs avec ma fille. Non, un histoire amusante d'un lapin coquin.

Je veux pas aller à l'école de Stéphanie Blake est publié aux éditions l'Ecole des loisirs.

P1100128.JPG

On a, à la maison, le livre de la même collection Non, pas le pot. Mais ma fille n'avait pas accroché. Là, elle est morte de rire à chaque fois que le lapin dit "Ca va pas, non !".

L'histoire : la veille du premier jour d'école pour un petit lapin, ses parents lui citent ce qu'il va pouvoir faire à l'école et chaque fois, il répond "Ca va pas, non !". La nuit précédente, il a un peu du mal à dormir. En arrivant à l'école, il pleure un peu. Mais quand sa maman vient le chercher à 16h30, il s'est tellement amusé qu'il n'a pas envie de partir et lui dit "Ca va pas, non !".

P1100129.JPG

P1100130.JPG

P1100133.JPG

P1100135.JPG

C'était ma participation au rendez-vous Chut, les enfants lisent et au challenge Je lis aussi des albums

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu