UA-64527806-1

Avertir le modérateur

26/01/2017

Salade de brocoli et grenade

salade,brocoli,grenade,yaourt,bio,hiver

Même en hiver, on a le droit de déguster une salade. J'ai trouvé l'idée d'associer brocoli et grenade dans un numéro du magazine Happy.food. Le brocoli apporte des fibres, est riche en minéraux (potassium, calcium, phosphore et magnésium) et en vitamines (C, K et B9). La grenade contient une quantité élevée d’antioxydants.

Ingrédients :

  • 2 têtes de brocolis
  • 1 grenade
  • 2 yaourts bulgares
  • 20 g d'amandes effilées
  • Sel et poivre

Faites cuire le brocoli à la vapeur. Détaillez-le bouquet par bouquet. Récupérer les graines de grenade. Faites griller les amandes effilées à la poêle. Mélangez tout dans un saladier. Ajouter le yaourt, salez et poivrez.

C'est frais et de saison, alors bon appétit !

_Transition.jpg

Et la version pour bébé, c'est la purée de brocoli (à partir de 5 mois) :

Faites cuire 140 g de fleurettes de brocoli à la vapeur (niveau 3 d'eau pour le robot Babycook). Gardez la moitié de l'eau de cuisson et mixez avec le brocoli.

Rendez-vous sur Hellocoton !

25/01/2017

Il était une fois un livre #156 : Maman et moi !

Bébé commence à s'intéresser aux livres. Déjà à l'objet, qu'elle aimerait bien goûter et puis je vois son regard scruter les images des pages. D'ailleurs, elle se dirige (on ne peut pas encore parler de déplacement) parfois vers un livre posé sur son tapis d'éveil et nous fait comprendre (à base de areuh insistants) lorsqu'elle aimerait bien le voir et n'arrive pas à l'atteindre.

Tout ça pour vous dire, qu'aujourd'hui, je vous présente un livre pour bébé : Maman et moi ! aux éditions Chocolat ! jeunesse.

Maman et moi !, livre,bébé,photo,animaux,chocolat

C'est un livre de photos d'animaux, enfin plus précisément de femelles avec leur(s) petits(s). On y découvre le chimpanzé, l'ours, le phoque, le manchot, le cochon, le chat, le mouton, le canard, l'oie, le lion, l'éléphant et le cheval dans leur élément naturel. Les photos sont très jolies et plein de tendresse. Je suis fan de ce petit livre (c'est un petit format). Bien sûr les pages sont cartonnées pour résister aux attaques des petites mains... et petites dents.

P1270492.JPG

P1270493.JPG

P1270494.JPG

P1270495.JPG

C'était ma participation au rendez-vous Chut, les enfants lisent.

Rendez-vous sur Hellocoton !

24/01/2017

Jeu de cartes : Au loup !

au loup,jeu,carte,nathan

Dans notre collection de jeux de société et de jeux de cartes, il y a Au loup ! des éditions Nathan. Vous connaissez sûrement la chanson Promenons-nous dans les bois. 


Prom'nons-nous dans les bois
Pendant que le loup y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas
Loup, y es-tu ?
Que fais-tu ?
Entends-tu ?

Je mets ma chemise.

Je mets ma culotte.

Je mets mes bottes.

Je mets ma veste...

Avec ce jeu de cartes, il faut vite mettre à l'abri des animaux de la forêt dans une maison, avant que le loup ne soit prêt et arrive.

Chaque joueur sélectionne une carte maison. Dedans, il y a plusieurs animaux qu'il va falloir retrouver parmi les 45 cartes sur la table. Attention, si on retourne une carte avec un loup, le loup commence à se préparer. Une carte trèfle et on a un peu de sursis. Mais dès que les 6 cartes des préparatifs du loup sont retournées, le loup attaque et la partie est terminée. Le gagnant est celui qui a réussi à sauver le plus d'animaux. Mais on peut aussi jouer tous ensemble en mode coopératif. 

C'est un jeu conseillé à partir de 4 ans et on peut y jouer jusqu'à 4 personnes.

P1260003.JPG

P1260004.JPG

P1260005.JPG

P1260007.JPG

Pourquoi nous aimons ce jeu ? Parce ce que nous pouvons chanter la célèbre comptine pendant la partie. Parce ce que cela fait appel à la mémoire. Parce que les images de loup et d'animaux en pâte à modeler sont très chouettes. Parce que la partie ne dure pas trop longtemps. Mais par contre, même si c'est un jeu petit format qui se transporte facilement, il faut prévoir une grande surface pour y jouer et étaler toutes les cartes. Alors on l'oublie pour les voyages en train par exemple.

Avez-vous déjà joué Au loup ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

23/01/2017

Un petit geste pour la planète : les cotons démaquillants lavables

coton,démaquillant,lavable,écologie

Depuis le début de l'année, j'ai des cotons démaquillants lavables. Pour les non-initiés, ce sont des petits carrés (enfin, là ils sont ronds) de tissus réutilisables, car lavables, pour remplacer les cotons démaquillants jetables qui finissent à la poubelle tout-venant. 

J'avais envisagé d'en coudre moi-même, mais je ne savais pas vraiment avec tissu et ensuite comment gérer les cotons sales. Où les stocker, comment les laver ? 

Et puis, dans mes cadeaux de Noël, j'ai eu un kit de cotons lavables avec tout le nécessaire utile. Soit, une boite en bois pour ranger les cotons propres, un sac en tissu pour stocker les cotons plein de maquillage, et ce même sac sert de filet à linge pour laver les cotons en machine. Du coup, j'avais la solution à la plupart de mes interrogations logistiques. Et j'ai même une pochette pour les voyages avec d'autres lingettes lavables mais avec une texture différente.

Premier constat, ces cotons lavables sont plus grands que les cotons démaquillants jetables de taille standard. Du coup, je démaquille une plus grande partie de visage en moins de passages.

Les lingettes en coton façon molleton sont vraiment très douces, celles avec bouclettes un peu moins. Je pensais que les lingettes avec bouclettes démaquilleraient mieux, mais en fait, ce n'est pas nécessaire d'avoir un tissu avec aspérités pour enlever plus facilement le maquillage. Le seul inconvénient avec les cotons façon molleton, les produits démaquillants non épais (eau micellaire, huile...) glissent sur le tissu. 

Côté cosmétique, au départ je n'osais pas utiliser de produit gras de peur de ne pas pouvoir laver correctement les lingettes. Après avoir demandé l'avis à quelques blogueuses qui s'y connaissaient, j'ai mis de côté l'eau micellaire (qui ne suffisait pas toujours pour le démaquillage des yeux) pour utiliser un démaquillant bi-phasé. Avec mon mélange fait maison d'eau florale et d'huile végétale (les deux bio) sur le coton lavable, mon visage est parfaitement démaquillé.

Je m'inquiétais donc pour le lavage. Fallait-il laver rapidement les cotons pour éviter, un que les traces de maquillages s'incrustent dans le tissu, deux qu'une odeur d'humidité, voire de moisissure apparaisse dans le filet ? Fallait-il les faire tremper avant lavage ? Fallait-il utiliser un produit spécial ? 

Alors, en fait, les cotons qui attendent l'heure de la lessive dans le filet sèchent rapidement. Et je lave tout simplement les cotons avec le linge clair à 40°C et avec la lessive habituelle. Les cotons façon molleton ressortent tout propres, ceux avec bouclettes un peu moins. Mais en cas de traces résiduelles, on m'a conseillé le savon de Marseille, le bicarbonate, les cristaux de soude ou le vinaigre. A tester.

IMG_0164.JPG

IMG_0163.JPG

Bilan de ce passage au lavable : je suis contente, je suis fan de ces grands cotons doux. Finalement, le lavage n'est pas trop contraignant. Et comme j'ai suffisant de stock, je peux tenir 15 jours voire plus entre deux lessives. 

Mais (et oui, il y a un petit mais) je voulais terminer mon stock de cotons jetables et là j'ai réalisé que j'en avais encore besoin pour enlever le vernis à ongle. A moins que vous ayez une solution alternative.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16/01/2017

Je vous fais visiter ma crèche écolo ?

crèche,sylvanians,bébé

Coucou !

Je suis Petite Soeur, il paraît que vous avez déjà entendu parler de moi. J'ai 5 mois et, comme papa et maman travaillent, je vais à la crèche. Ca vous dirait que vous raconte comment c'est ? 

C'est une crèche éco machin. Je ne sais pas vraiment ce que ça change par rapport aux autres crèches, c'est la première crèche où je vais. 

Le matin, maman m'emmène à la crèche bien emmitouflée dans un déguisement de nounours (quelqu'un pourrait lui expliquer que je ne suis pas un ourson, parce que le pilote nounours, le bonnet nounours, le gilet nounours...) et accrochée à elle avec une écharpe. Il y a aussi ma soeur, mais elle, elle sait marcher et elle va pas à la crèche des bébés, elle va à la crèche de la maternelle ou un truc comme ça.

Quand on arrive, maman met mes accessoires de nounours dans un casier et je redeviens un bébé. Puis elle met des trucs sur ses chaussures, des sortes de bonnets de chaussures en tissu bariolé. C'est marrant, ils sont pas toujours les mêmes, parce que les dames de la crèche les lavent.

Puis on traverse la section des moyens. Il y a toujours le bazar chez eux, ils mettent des jouets partout. Pourtant ils savent marcher, ils pourraient ranger. Et on arrive dans ma section : celle des bébés. 

Il fait bon dans la salle des petits. Il parait que c'est grâce au soleil. Pourtant des fois, il y en a pas et il fait pas froid. Ah, maman me souffle qu'il y a des panneaux solaires. 

Il y a plein de matelas au sol. Moi, pour l'instant, je suis souvent dans le coin tout-petits bébés. Quand je saurai me déplacer, j'irai dans l'autre partie de la salle. Maman appelle cela un coin nido car il y a un grand matelas, un miroir tout le long du mur, une barre pour s'y accrocher et plein de bébés qui rampent en bavant pour aller voir les photos de leur famille collées sur le miroir. Une idée de Maria*. Je sais pas trop qui c'est celle-là, elle est pas à la crèche.

Bon, comme je vous le disais, moi je suis dans l'autre coin. Celui où il y a le hamac. Ah, oui, vous êtes jaloux, vous aimeriez bien avoir un hamac aussi, non ? Des fois, j'y fais la sieste quand je veux pas dormir dans le dortoir (huit bébés par dortoir, c'est parfois difficile de s'y reposer). Sinon, je suis souvent allongée sur le dos. On m'a dit : si tu ne sais pas te mettre seule sur le ventre, tu ne vas pas sur le ventre, tu ne sais pas t'assoir seule, tu ne t'assois pas, et je vous parle même pas de la position debout. Motricité libre qu'on m'a dit ! 

A part ça, ça se passe un peu comme à la maison, je bois le biberon, je joue, je dors. Mais tout ce que je fais est noté en détail sur une feuille de rythme. Je peux même pas faire croire à papa et maman que j'ai pas mangé depuis des heures, histoire d'avoir un biberon en plus. Pour le lait, c'est maman et papa qui l'amènent à la crèche. Mais quand je mangerai à la cuillère (quelqu'un pourrait m'expliquer ce que ça veut dire ?), c'est les dames de la cuisine qui feront des purées et des compotes pour moi avec des fruits et des légumes sans produits qu'il faut pas mettre dedans parce que c'est pas bon pour les bébés et que c'est pas bon pour la nature.

Quand ma couche est pleine, une dame me nettoie les fesses avec le même produit qu'à la maison, celui qui sent l'huile d'olive. C'est les dames de la crèche qui le fabriquent et elles ont même pas besoin d'usine pour ça. Et si je me tache, mes habits sales vont dans un petit sac que maman a cousu pour ça. J'ai le plus beau sac à vêtements victimes de fuite de couche de la crèche. 

Ah, j'oubliais, je n'y vais pas toute seule à la crèche, j'y vais avec mon doudou. Mais chut, je crois qu'il a oublié de remplir son dossier d'inscription. 

Ca vous a donné envie de venir avec moi à la crèche ? Ben, vous pouvez pas, vous avez pas le code pour ouvrir la porte.

Bisous baveux

PS : depuis ce week-end je sais me mettre sur le ventre, ils vont être épatés les copains de la crèche !

 

* Maria Montessori

Rendez-vous sur Hellocoton !
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu