UA-64527806-1

Avertir le modérateur

03/03/2014

Raconter n'importe quoi aux enfants

Je m'efforce généralement de ne pas raconter n'importe quoi à ma fille. J'ai décidé, par exemple, de ne jamais lui faire croire que les bébés naissent dans des roses (aie les piquants !) ou des choux.

Par contre, je suis tout de même de celles qui tiennent à garder la magie de Noël, Pâques et de la Petite Souris. Même s'il faut avouer qu'avancer que la Père Noël, avec son traineau volant (ce n'est pas le concorde), arrive en une seule nuit (bon, une journée si on tient compte des fuseaux horaires) à rendre visite à 2,2 milliards d'enfants (moins ceux pas sages), c'est un peu limite scientifiquement parlant.

Mais finalement, parfois, je raconte n'importe quoi par fatigue. Un peu comme la semaine dernière. 

Ma fille aime bien faire le GPS entre le domicile de la nounou et le nôtre : "à gauche, c'est vert maman". Et à ce rond-point, elle m'annonce à gauche, je dis que c'est à droite, elle insiste et au moment où je mets mon clignotant, je réalise qu'elle a raison... et que si plus tard elle met ses chaussures à l'envers, ça sera un peu de ma faute.

Mais finalement, parfois, je raconte n'importe quoi pour gagner du temps. Un peu comme la semaine dernière. 

Ma fille, en sortant du bain, met sa serviette sur la tête et me dit "je suis un fantôme, je vais manger maman" (non, ce n'est pas moi qui lui ai raconté que les fantômes mangeaient les humains !). Et comme je tente désespérément de faire en sorte de la coucher à une heure décente, et que je n'arrive pas à l'habiller, je lui déclare "oui, mais les fantômes mettent des culottes". Chose que je n'ai absolument pas vérifiée !

Mais finalement, souvent je raconte n'importe quoi.

24/02/2014

Heureusement, il existe de jolies veilleuses

veilleuse,cauchemar

1 Veilleuse lutin Beaba

2 Projecteur d'étoiles Pabobo

3 Veilleuse Candeloo

4 Veilleuse lapin ange Trousselier

5 Veilleuse Frison mouton Nature & Découvertes

6 Veilleuse lapin Egmont Toys

7 Mini veilleuse champignon Rex

Peur du noir

Se faire réveiller à 1 heure du mat' par une petite fille qui crie "je vois pas". Découvrir que les spécialistes ont raison avec leur "de 2 à 6 ans, les enfants font davantage de cauchemars". Retrouver une veilleuse sur une étagère, mise sur la liste de naissance mais restée un élément purement décoratif.

Bref, ma fille qui a toujours dormi dans le noir, a réclamé la lumière pendant un peu plus d'une semaine. Et puis, elle s'est apaisée, rassurée de savoir sa veilleuse (éteinte la grande majorité du temps) dans son lit.

Du coup, je suis partie à la recherche d'un livre sur les cauchemars et la peur du noir et je suis tombée sur le projet Le petit monstre du noir.

le petit monstre

C'est un projet participatif (comme le projet Un bout de chemin auquel j'ai contribué très modestement). Vous versez une participation (avec une contrepartie) sur le site Ulule pour aider à la création d'une maison d'édition à Clermont-Ferrand, à la publication d'un livre jeunesse et d'aider la Compagnie Tournesols en Art'Monie qui a créé le spectacle P'tit monstre.

Je partage avec vous le résumé du livre : parfois, la nuit, dans le noir, on peut entendre des petits bruits, comme des petites pattes, et des petits sons, comme des petits baillements. C'est le petit monstre du noir. L'histoire raconte la rencontre entre un enfant et un petit monstre du noir.

Et je vous invite à découvrir la page Ulule du projet Petit monstre et la page Facebook de la future maison d'édition La poule qui pond pour en savoir plus.

projet participatif,peur,monstre

20/02/2014

Miscellanées #1

Jusqu'au 25 février, Monoprix collecte des vêtements, chaussures et doudous bébés pour Emmaüs.

monoprix,emmaus,collecte,vêtements

Sof La Girafe a partagé un bon plan pour les jeunes mamans pour recevoir des doses de liniment oléo-calcaire du laboratoire Gifrer.

France 5 va diffuser un documentaire inédit sur les grands prématurés le mardi 25 février à 21h30.

Jusqu'au 23 février, Monoprix fait gagner 50 Mummy Box. Ça se passe sur Facebook.

original.png

C'est la saison des carnavals et le magazine Que Choisir fait un comparatif des maquillages enfants ; et surtout un constat : certaines compositions comprennent des allergènes, métaux lourds et perturbateurs endocriniens. Alors privilégions les maquillages à l'eau tels que ceux de la marque Grim'tout.

Pour jouer à la dinette ou à l'épicier, il suffit d'imprimer le kit de marchande bio sur le site Hugo l'Escargot.

concours,monoprix,bensimon

11/02/2014

Une maîtresse... à l'hôpital

école,maîtresse,hôpital

Je continue ma série d'interviews sur l'école. Et aujourd'hui c'est BBB's mum, maîtresse en hôpital, maman et blogueuse qui répond à mes questions. 

Mais avant, il faut savoir qu'environ 11 000 élèves par an sont scolarisés dans les hôpitaux et établissements médicaux et que 800 enseignants y travaillent.

Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

Je suis BBB's mum j'ai 36 ans, je suis mariée et maman d'un petit garçon de 18 mois, enseignante depuis 14 ans dont 11 en tant qu'enseignante spécialisée.

Comment es-tu devenu professeur ?

Parcours classique, être enseignante était une véritable vocation pour moi, j'ai donc fait une licence de bio puis suis rentrée à l'IUFM.

Enseigner en hôpital, est-ce un choix ou une affectation aléatoire ?

Un choix ! Je me suis très vite spécialisée (j'ai un CAPSAIS option C, maintenant ce diplôme s'appelle CAPA-SH) ; mon option me permet de travailler auprès d'enfants en situation de handicap moteur ou malades ! J'ai travaillé dans un institut d'éducation motrice auprès d'enfants et adolescents handicapés moteurs, puis j'ai demandé un poste à l'hôpital, c'est ma quatrième année au sein de ce CHU.

Quelles sont les adaptations nécessaires à l’enseignement à l’hôpital ?

J'ai une salle de classe où j'accueille les enfants de la petite section au CM2 ; ils viennent en classe comme ils peuvent, en lit, en fauteuil, en béquilles... ma classe est un peu un moulin, ça rentre, ça sort, les infirmières y passent donner un traitement, les brancardiers viennent chercher un enfant pour aller en kiné, une aide-soignante emmène un enfant passer une radio... 
Je vole de l'un à l'autre pour leur apporter de l'aide. A leur arrivée, je rentre en contact avec leurs enseignants de l'école ordinaire et j'essaie de respecter au maximum le programme de chacun.
Une scolarité à l'hôpital à divers objectifs : faire en sorte de ne pas rompre la scolarité, de garder du lien avec le milieu ordinaire, de ramener les enfants à des préoccupations d'enfants et non pas de malades.
J'interviens aussi parfois au chevet pour des enfants très fatigables et sur demande du médecin.
Je suis intégrée à l'équipe pluridisciplinaire du CHU et participe aux réunions médicales de service.

Est-ce que parfois le professeur devient psychologue ou confident ?

Tout à fait à l'hôpital, le lien entre élèves et enseignante n'est pas le même qu'en classe type. J'avoue avoir un lien fort et privilégié, voir même d'avoir le "beau rôle", car contrairement aux soignants, dans la tête des enfants l'instit "ne fait pas mal", et l'école de l'hôpital est vécue comme un lieu de refuge, un lieu rassurant. Et puis nous accueillons parfois des enfants qui viennent de loin, dont les parents travaillent, alors parfois on compense aussi un peu le manque des parents ! Et le bisou du matin à la maîtresse a beaucoup d'importance !

Merci BBB's mum d'avoir partagé avec nous ta vie de maîtresse à l'hôpital et je comprends que tu adores ton métier. 

école,maîtresse,hôpital

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu