UA-64527806-1

Avertir le modérateur

27/03/2014

Une maîtresse... à l'école Steiner-Waldorf

N’ayant trouvé personne pour répondre à mes questions sur la pédagogie Steiner-Waldorf, je suis allée promener mes ballerines à l’école les Boutons d’Or à Eguilles (près d’Aix-en-Provence) lors de la conférence d’Iris Druzian : Le jardin d’enfants Steiner-Waldorf, une école maternelle différente.

J’ai donc pu, à cette occasion, visiter les deux classes du jardin d’enfants (une journée portes ouvertes est organisée ce samedi, si vous voulez découvrir la pédagogie Steiner-Waldorf par vous-même) et découvrir un exemple de journée dans les écoles Steiner.

Quand on rentre dans cette école, on a tout d’abord l’impression d’être dans une maison individuelle et d’être hors du temps. Le mobilier est en bois. Les jouets sont tous en matières naturelles comme le bois, la laine, le tissu, la cire et on trouve même des pierres ou des pommes de pin. Du coup, se dégage une odeur de bois et de cire d’abeille.

Quelques mots sur l’école

L’école a été inaugurée en 1990. C’est une association, hors contrat avec l’Education Nationale.

Elle comprend deux classes de maternelle de 15 à 20 élèves de 3 à 6 ans et deux classes de primaire : niveaux CP – CE1 et niveaux CE2 - CM1 - CM2.

Dans chaque classe du jardin d’enfants, il y a une jardinière, une assistante (une étudiante étrangère qui fait un stage d’une année en France) et une aide supplémentaire pour le repas et la sieste.

Quelques mots sur la pédagogie Steiner-Waldorf

Dans le monde, il y a 1 250 écoles Steiner et 250 000 élèves. En France, on compte 22 écoles.

J’ai repris la définition de la pédagogie Steiner-Waldorf proposée par de nombreuses écoles : La pédagogie Waldorf s'appuie sur une connaissance approfondie de l'être intérieur de l'enfant et de ses métamorphoses dans le temps. L'enfant est amené à vivre d'abord activement les choses et à les ressentir avant de les comprendre. L'enseignement est porté par des images vivantes. On cherche moins à transmettre un savoir qu'à éveiller chez l'enfant toute la palette de ses facultés, de façon adaptée à son âge, en respectant les rythmes de son développement.

La pédagogie Steiner cherche aussi cherche à éduquer la volonté et la ténacité.

Une journée-type en jardin d’enfants

Iris était une des premières jardinières d’enfants de l’école d’Eguilles. Elle a suivi une formation de jardinière d’enfants en Allemagne, qui est l’équivalent d’une formation d’éducateur d’enfants en France.

Elle nous a raconté sa matinée lors qu’elle travaillait à l’école les Boutons d’Or.

Pour débuter la journée, la jardinière allumait une bougie. Les enfants arrivaient à tour de rôle dans le vestiaire où les parents retrouvaient des informations pratiques sur l’école, les enfants enlevaient leur manteau et mettaient leurs chaussons. Pourquoi des chaussons ?  Pour avoir les pieds bien ancrés dans le sol.

Les enfants arrivaient en classe et pouvaient faire un dessin avec des galets de cire, remplir rapidement une feuille, puis ranger le dessin.

La journée pouvait vraiment commencer. Les enfants s’installaient devant la table des saisons (je vous en parle un peu plus loin). Iris utilisait un instrument de musique pour avoir le silence. Puis venait le rituel journalier : la découverte d’un petit objet qu’un lutin avait amené et qui circulait d’enfant en enfant. Pourquoi ce rituel ? Pour préparer à la concentration et parce qu’il est rassurant pour un enfant de retrouver chaque jour les mêmes rituels. La répétition et la lenteur sont aussi importantes.

Iris disait bonjour à chacun en chantant. Chaque enfant allait ensuite réveiller une poupée. Les poupées Waldorf sont fabriquées en matériaux naturels et volontairement sans expression pour permettre aux enfants d'exprimer les sentiments qu'ils désirent.

Ensuite, venait le moment de jeu libre. Les enfants étaient libres de jouer aux jouets de leur choix ou de déplacer le mobilier. Mais le cadre de vie était strict, bien que différent des écoles classiques.

Plusieurs activités manuelles pouvaient être proposées comme la préparation du pain, la couture, la laine, le modelage avec de la cire, la culture de graines…

Puis, les enfants faisaient une ronde en chantant et en alternant le lent et le rapide. Des histoires étaient racontées, mais plus souvent avec des marionnettes qu’avec un livre. Pourquoi pas un livre ? Parce que si on vous conte une maison de sorcière sans vous montrer d’illustration, chacun pourra imaginer cette maison. 

La matinée se terminait par l’aurevoir en chanson.

Quelques exemples de tables des saisons

Une table des saisons est une mise en scène avec des tissus de couleurs de saison, des petits personnages ou animaux en matière naturelle et morceaux de nature comme des pommes de pin, cailloux, végétaux. 

école,steiner-waldorf,table des saisons

école,steiner-waldorf

Crédit photo

Si vous avez fait une partie de votre scolarité dans une école Steiner-Waldorf et qu'ensuite vous avez intégré une école classique, je serais ravie de savoir comment s'est passée cette transition.

montessori,école,homeschooling

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

25/03/2014

Passer dans un grand lit

lit évolutif,vertbaudet

Les vacances de Noël avaient été l'occasion de passer du petit lit bébé à barreaux à un grand lit.

Comme souvent, j'ai passé du temps à chercher les différentes options et types de lits possibles, alors je partage cette liste avec vous... à toutes fins utiles.

  • Lit à barreaux avec des barreaux amovibles (60 x 120 ou 70 x 140)
  • Lit à barreaux avec barrière coulissante (60 x 120 ou 70 x 140)
  • Lit junior (70 x 160)
  • Lit évolutif deux positions avec sommier extensible (90 x 140 et 190)
  • Lit évolutif trois positions avec sommier extensible (80 x 130 et 165 et 200)
  • Lit évolutif trois positions avec sommier extensible (90 x 118 et 154 et 190)
  • Lit évolutif trois positions tête de lit et pied de lit dépliable (80 x 130 et 165 et 200)
  • Barrière de lit qui s'ajoute sur un lit une place

Mon choix : j'ai opté pour le lit évolutif deux positions avec sommier extensible (Gaufrette de Vertbaudet) car c'est un des modèles le plus courant, ce qui me permet de trouver facilement des parures de lit adaptées. Et pour éviter de devoir changer tout le linge lorsque je passerai le lit en position 190, j'achète déjà certains des draps housses ou housse de couette en taille 90 x 190 et je replie le surplus sous le matelas.

L'adaptation : ma fille faisait déjà la sieste dans un grand lit chez la nounou (avec une barrière amovible) ; mais elle a mis quelques jours à comprendre qu'elle pouvait en descendre dans nous appeler. Et dorénavant elle fait souvent son lit toute seule.

20/03/2014

Une maîtresse... à la maison

Faire l’école à la maison, voici une pratique encore peu développée en France ; mais qui a plus d'adeptes en Amérique du Nord. Aux Etats-Unis, on estime à 5% le nombre d’enfants instruits à domicile. En France, il est plus difficile d’avoir des statistiques entre les cours par correspondance et l’instruction en famille.

En faisant des recherches sur l’école à la maison, j’ai appris que ce n’était pas la scolarisation qui était obligatoire jusqu’à 16 ans, mais l’instruction. Une nuance à retenir. Pour faire l’école à la maison à des enfants à partir de 6 ans, il faut tout de même faire une déclaration à la mairie ainsi qu’à l’inspection académique. Ensuite tous les ans, l’inspection procédera à un contrôle pédagogique et tous les deux ans, il y aura une enquête sociale.

Amandine a gentiment accepté de me raconter comment s’organiser l’école à la maison avec sa fille de 5 ans. Et elle partage certaines des activités et outils pédagogiques sur son blog Blogomaman.

Le choix

C’est au Canada, avant la naissance de sa fille, qu’Amandine a découvert le homeschooling et la pédagogie Montessori. Pendant sa grossesse, elle s’est renseignée sur la méthode et a ensuite fait une formation. Et, tout naturellement, quand sa fille a eu l’âge d’entrer en maternelle, elle a décidé de lui faire la classe elle-même à la maison.

L’enseignement

La pédagogie choisie est 100% Montessori. Amandine a en effet suivi plusieurs stages de formation à cette pédagogie.

Le planning

Les matinées sont consacrées à l’école. Comme Amandine travaille avec son mari, elle est relayée deux fois par semaine par une autre maman qui fait aussi l’école à la maison avec la pédagogie Montessori. Les activités réalisées sont soigneusement listées dans un cahier pour suivre l’évolution.

Le bilan

Les instituteurs qui croisent sa fille sont étonnés de ses acquis et ne peuvent qu’encourager Amandine à continuer. D’ailleurs, certains professeurs des écoles décident eux-mêmes de faire l’école à la maison pour leurs enfants.

Et l’année prochaine

Chaque année, Amandine se pose la question de scolariser sa fille ou continuer l’école à la maison, et reste sur sa décision initiale.

 

Après cet interview, j'ai pioché dans sa liste des activités à faire avec les enfants de 0 à 3 ans, j'ai fouillé dans les placards à la recherche d'accessoires : quatre coupelles de couleur et divers petits objets dans les mêmes couleurs (pièces de duplo, rubans, perles, boutons, accessoires de dinette, crayons...) pour une activité tri des couleurs.

montessori,école,homeschooling

Ma fille a bien aimé et a recommencé l'activité plusieurs fois.

montessori,école,homeschooling

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

10/03/2014

Une maîtresse... à l'école Montessori

école,panneau,attention,vintage,ancien,aixJe continue mon tour des pédagogies en maternelle. Aujourd’hui, je vous parle de la pédagogie Montessori. J’avais déjà lu de courts articles sur Maria Montessori, mais sans approfondir. En effet, je voulais découvrir avec un œil candide comment se déroulaientt les journées dans une école Montessori.

J’ai eu la chance de parler avec Laetitia, que je remercie pour son temps ou ses explications.

Educatrice depuis quelques années dans une école Montessori avec des enfants de deux et demi à quatre ans, elle travaille sur un projet d’école La Terre des Sylvains, qui ouvrira à Rognes (près d'Aix-en-Provence) pour la rentrée 2014/1015.

Partons à la découverte d’une classe de maternelle Montessori.

Les piliers de la méthode Montessori avec les plus petits sont l’autonomie et le respect du rythme d’acquisition. Et pour les professeurs et éducateurs, le point clé est l’organisation en amont.

Contrairement à une école classique, où il y a des Atsem pour aider le professeur et les enfants dans les tâches du quotidien, la pédagogie Montessori incite les enfants à faire par eux-mêmes. C’est possible grâce au matériel de vie pratique (boutonnières, balais, pinces à linge, poupées à habiller, linge à plier..) qui présente tout ce que l’enfant pourrait faire avec ses parents à la maison et développe la motricité fine. Par ailleurs, il y a, dans la salle de classe, un point d’eau auprès duquel les enfants peuvent se rendre par eux-mêmes. Ou bien une corbeille de fruits, une planche à découper, et un couteau à bout rond à disposition pour les petits creux des enfants.

Habitués aux méthodes classiques, vous vous dites que les enfants ont beaucoup de liberté. Cela peut surprendre… mais ce n’est pas tout.

Chaque enfant apprend à son rythme, décide de participer ou non à une activité, d’en choisir une autre en allant prendre du matériel à disposition (comme des feuilles et des feutres), d’aller dans la cour de récréation quand il a besoin de faire une pause. Seul l’horaire du repas de midi et du début de la sieste est imposé (mais cela dépend de la configuration de l’école). Les enfants ne sont par contre pas réveillés, mais reviennent à la classe à leur convenance.

Mais, alors, il n’y a pas de respect de rythme scolaire ?

En fait, les enfants ont une horloge biologique assez bien réglée. Et non, ils ne passent pas la journée dans la cour de récréation.

Le créneau de 9h à 10h est celui où les enfants sont le plus attentif. C’est souvent à ce moment que le matériel Montessori est présenté.

Vers 10h, les enfants font souvent une collation et une pause à l’extérieur de la classe.

Après la sieste, c’est plutôt le moment du vocabulaire, des histoires, du chant ou de la gymnastique.

Je sais, vous vous demandez si ces enfants, qui font parfois des activités différentes en même temps, ne sont pas bruyants.

La présentation d’un exercice Montessori se fait en silence avec les gestes. Ensuite l’enfant reproduit autant de fois l’activité qu’il le souhaite.

Et finalement, Laetitia me confiait que la classe était silencieuse et calme naturellement.

Et l’apprentissage des règles de vie en groupe ?

Bien évident, il existe des règles et notamment le respect de l’espace de chacun, que cela soit un tapis au sol ou une table. Il est interdit de toucher au travail d’un enfant.

Parlons un peu du programme officiel de l’Education Nationale. Les écoles Montessori sont hors contrat pour ne pas être contraintes de respecter à la lettre ce programme. Parfois, l’Etat reconnait les écoles Montessori au bout de 15 ans d’existence, mais souvent elles fonctionnent sans aide publique.

Comme le rythme d’acquisition de l’enfant est respecté, il n’y a pas d’objectifs d’apprentissage à acquérir durant l’année. Certains enfants ne participent pas aux activités, mais apprennent par l’observation. Comme, une anecdote racontée par l’éducatrice : un enfant ne participait jamais aux séances avec l’intervenante en anglais, mais chantait les comptines en anglais le soir, une fois avec ses parents.

La pédagogie de Maria Montessori a plus de 100 ans d’existence, mais le nombre d’écoles en France se développent surtout depuis quelques années avec pas loin de 150 ateliers et écoles Montessori aujourd’hui.

Je vais maintenant de ce pas me plonger dans un livre décrivant la pédagogie Montessori et je vous invite à revenir vite sur le blog pour lire le résumé d’un entretien avec Amandine, maman qui a décidé de faire l’école à la maison à sa fille avec la méthode Montessori.

Pour en savoir plus et trouver la liste des écoles : Association Montessori de France

école,montessori

Dans la série sur l'école, vous pouvez lire :

03/03/2014

Raconter n'importe quoi aux enfants

Je m'efforce généralement de ne pas raconter n'importe quoi à ma fille. J'ai décidé, par exemple, de ne jamais lui faire croire que les bébés naissent dans des roses (aie les piquants !) ou des choux.

Par contre, je suis tout de même de celles qui tiennent à garder la magie de Noël, Pâques et de la Petite Souris. Même s'il faut avouer qu'avancer que la Père Noël, avec son traineau volant (ce n'est pas le concorde), arrive en une seule nuit (bon, une journée si on tient compte des fuseaux horaires) à rendre visite à 2,2 milliards d'enfants (moins ceux pas sages), c'est un peu limite scientifiquement parlant.

Mais finalement, parfois, je raconte n'importe quoi par fatigue. Un peu comme la semaine dernière. 

Ma fille aime bien faire le GPS entre le domicile de la nounou et le nôtre : "à gauche, c'est vert maman". Et à ce rond-point, elle m'annonce à gauche, je dis que c'est à droite, elle insiste et au moment où je mets mon clignotant, je réalise qu'elle a raison... et que si plus tard elle met ses chaussures à l'envers, ça sera un peu de ma faute.

Mais finalement, parfois, je raconte n'importe quoi pour gagner du temps. Un peu comme la semaine dernière. 

Ma fille, en sortant du bain, met sa serviette sur la tête et me dit "je suis un fantôme, je vais manger maman" (non, ce n'est pas moi qui lui ai raconté que les fantômes mangeaient les humains !). Et comme je tente désespérément de faire en sorte de la coucher à une heure décente, et que je n'arrive pas à l'habiller, je lui déclare "oui, mais les fantômes mettent des culottes". Chose que je n'ai absolument pas vérifiée !

Mais finalement, souvent je raconte n'importe quoi.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu