UA-64527806-1

Avertir le modérateur

14/01/2015

Il était une fois un livre #79 : La première fois que je suis née

C'est l'histoire de la vie, c'est un ensemble de grandes joies, de petits bonheurs et de moments de vie, c'est toujours émouvant, c'est parfois triste, c'est parfois drôle.

La première fois que je suis née,livre,coup de coeur

C'est un véritable coup de coeur et c'est donc difficile de parler de ce livre. Le mieux serait que vous le lisiez pour le découvrir. Je vais quand même faire de mon mieux pour vous parler de La première fois que je suis née de Vincent Cuvellier et Charles Dutertre aux édition Gallimard Jeunesse.

C'est une succession de premières fois dans la vie d'un bébé, d'une petite fille, d'une adolescente, d'une femme et finalement d'une maman. 

"La première fois que j'ai vu papa, il pleurait."

En lisant ce livre, on passe par toutes les émotions : joie, tristesse, rire...

" La première fois que j'ai lâché la main de maman, c'était au supermarché. Elle m'a retrouvée au rayon charcuterie. Je parlais à une tranche de jambon."

Et on suit la vie de cette fille qui pourrait être nous-même, notre fille, notre nièce, notre mère...

" La première fois que sa main s'est posée sur ma main, j'ai senti le souffle du vent sur mes paupières closes."

Chaque page illustre une première fois en image et avec une ou deux phrases qui racontent la naissance, les premières découvertes, l'école, les rêves, l'amitié, la mer, la mort, la musique, l'amour et la naissance... d'une maman.

" La première fois que tu es née, c'est la deuxième fois que je suis née."

P1170056.JPG

P1170058.JPG

P1170060.JPG

P1170062.JPG

P1170063.JPG

Un livre petit format pour enfants qui pourraient être aussi offert à une nouvelle maman.

Et personnellement, la première fois que j'ai lu ce livre, j'ai pleuré.

C'était ma participation au rendez-vous Chut, les enfants lisent et au challenge Je lis aussi des albums.

13/01/2015

Soirée We Love Prema de Marseille

Je vous ai déjà parlé plusieurs fois de cette opération We Love Prema qui a mobilisé plusieurs dizaines d'équipes de blogueuses, mamans, créatrices… de septembre à décembre : collecter et customiser des petits bodies pour offrir à l’association SOS Préma.

we love prema,ouimum's

Vendredi avait lieu la soirée We Love Prema à Marseille. Bien que planifiée depuis longtemps, les évènements de la semaine ont fait hésiter certains à s’y rendre. Mais moi, je tenais à y être.

Cette soirée était l’aboutissement du projet, le moment où les équipes marseillaises allaient remettre officiellement les bodies aux correspondants locaux de SOS Préma, l’occasion de rencontrer enfin certaines blogueuses avec qui j’échange depuis déjà quelques temps, et aussi pour découvrir un lieu : Ouimum’s.

we love prema,ouimum's

Presque 6000 bodies ont été collectés au niveau national dont 837 sur Marseille. Un très beau geste pour les prématurés et leurs parents. Les bénévoles de l’association, qui ont tous connus la prématurité et qui ont partagé avec nous leur vécu, nous ont expliqué l’importance de ce projet pour les bébés et les parents. L'importance de leur offrir un cadeau. Eux qui n'ont pas eu le temps de préparer les affaires des bébés et qui ne recevront que peu de cadeaux au moment de cette naissance anticipée. Ces bodies qui seront offerts au fil de l’année ne seront donc pas qu’un simple vêtement. Et les customisations apporteront de la couleur dans les services de néonatologie.

we love prema,ouimum's

Mais avant que les bodies soient donnés à l'association, les équipes de Mont Roucous, Vertbaudet et la marraine de l'opération Elodie Gossuin ont ouvert tous les colis envoyés par les blogueuses pour de longues heures de délibération pour déterminer un classement symbolique des équipes (nombre et esthétique des bodies).

L’équipe des Mercredis Jolis, emmenée par Amandine, est reparti avec un joli trophée en forme de body pour sa troisième place marseillaise. D’ailleurs, si vous voulez voir tous les bodies customisés par l’équipe,  il y a un récapitulatif sur le blog des Mercredis Jolis.

Et bravo aux équipes de Maman Chou (première place), Quick'Steph (deuxième place) et à toutes les autres équipes pour leurs superbes mini bodies.

we love prema,ouimum's

Comme je le disais, lors de cette soirée, j’ai enfin croisé et pu discuter de vive voix avec Amandine, Sophie et Marie. Et nous garderons un joli souvenir de cette soirée grâce au photo booth et aux nombreuses photos prises (et non, je n’en partagerai aucune ici).

we love prema,ouimum's

Et enfin, j'ai pu découvrir ce très joli lieu qu'est Ouimum's. Un coin boutique (avec plein d'articles trop mignons pour les enfants), un salon de thé et des espaces ateliers futures et jeunes mamans et ateliers enfants.

we love prema,ouimum's

Merci aux Christelle(s) de Mont Roucous pour l’organisation, à Ouimum’s pour l’accueil et aux bénévoles de l’association SOS Préma pour avoir partager vos histoires.

16/12/2014

Toutes ces choses que je ne fais pas...

On fait toujours du mieux que l'on peut... mais il faut accepter que l'on ne puisse pas tout faire. 

On m'a demandé comment je faisais pour faire toutes ces activités avec ma fille. On m'a dit que lire les blogs de parents faisaient parfois culpabiliser les autres parents. On m'a demandé quand je trouvais le temps.

Souvent le blog n'est pas le reflet exact de la réalité, uniquement la partie la plus belle, celle que l'on veut bien partager. 

Faire une activité manuelle et une sortie est l'occasion de se poser à deux ou trois pendant quelques dizaines de minutes et de se forcer à ne pas être déranger par le quotidien.

J'essaie donc régulièrement de prévoir une nouvelle activité que je partage avec vous, une activité qui ne dure pas longtemps, ne demande pas trop de matériel, ni trop de préparations pour les parents qui travaillent à temps plein, comme moi. Le plus souvent, je réfléchis à une activité manuelle ou une sortie quand je suis dans la voiture en rentrant du travail. Je la prépare le soir quand elle dort. Et on profite du week-end pour la tester.

Mais si j'avais plus de temps ou que je prenais plus de temps, je ferais tellement plus de choses :

Aller la chercher à l'école à 16h30 pour prendre le temps de discuter avec ses maîtresses. La dernière fois que je l'ai récupérée en dehors des heures de garderie, j'ai bien failli devoir présenter ma pièce d'identité.

Continuer ce bonnet chat que je lui avais promis.

Connaître ses copains de classe, en dehors de leurs noms cités en regardant la photo de classe.

Aller enfin à la piscine à côté de chez nous, depuis que l'on en parle.

L'accompagner à des sorties scolaires. J'ai déjà loupé les deux premières.

La laisser jouer le soir plutôt que de lui demander de m'aider à mettre la table quand nous sommes que toutes les deux. Ces soirées sont souvent très rythmées, et il n'y a souvent qu'au moment du bain ou entre deux bouchées, que je trouve le temps de lui poser des questions sur sa journée.

Et faire plein d'autres activités ensemble.

25/11/2014

Mémoires d'un doudou

doudou,petit bateau

Vous me découvrez là tel un vieux chiffon. Usé, gris et froissé. Mais vous m'auriez connu il y a quelques années.

J'étais jeune, la marinière impeccable, un subtil parfum de neuf. Je vivais alors dans une petite boutique. Comme je n'ai jamais su lire, je ne saurais vous dire son nom. Cela avait rapport avec la mer ou un navire. D'où mes belles rayures bleues et blanches.

Un jour une dame est arrivée avec une poussette et son bébé baveux. Elle n'a regardé que le rayon où j'étais. Elle cherchait un ami, ou plutôt une doublure, pour un doudou. Elle m'a montré au bébé, ainsi que d'autres de mes compagnons. Je ne sais pas comment elle en a déduit que c'était moi que le bébé préférait... car à part quelques sons, il ne savait pas dire un mot. Elle m'a échangé contre quelques billets et collé dans les mains du bébé. Nous n'étions pas plutôt sortis du magasin, que je me retrouvais par terre sur le trottoir dans une flaque d'eau. 

La suite, je ne vous raconterais pas tout pour ne pas heurter votre sensibilité. J'ai été mâchouillé, écrasé, jeté... J'ai connu l'enfer de la machine à laver en mode essorage.Mais ce bébé je l'ai adoré et pour rien au monde je ne dormirais un soir ailleurs que dans son lit. Aujourd'hui, c'est une petite fille, elle a grandi et passe la plupart de la journée à l'école où elle n'a pas besoin de moi. Mais je suis content, et je pense que c'est réciproque, de la retrouver chaque soir.

Je souhaite à tous les doudous de trouver le bébé de leur vie.

Doudou

22/11/2014

Cette tenue-là

Cette tenue-là est plus qu'un simple ensemble de vêtements. 

Cette tenue-là est plus une histoire de maman que de mode.

J'ai participé il y a plusieurs années à un concours du magazine Elle pour gagner un ensemble pour petite fille. C'était si mignon. Je n'avais pas d'enfant, je n'étais pas enceinte, juste envie d'avoir un bébé. J'ai gagné une tunique, un sous-pull et un jean taille 4 ans. Je les ai rangé dans un placard en me disant que si un jour j'avais une fille, elle porterait cette tenue. 

Je les ai ressortis il y a peu. Le jean est encore un peu grand. Mais la tunique et le sous-pull sont les vêtements que j'ai sélectionnés pour sa première photo de classe.

P1100557.JPG

      P1100558.JPG

Tunique Elle (ancienne collection)

Sous-pull Elle (ancienne collection)

Treggings en jean Okaïdi

Baskets H&M

Parce que parfois les vêtements sont beaucoup plus que de simples morceaux de tissus. Avez-vous une histoire ou un souvenir particulier avec un vêtement ?

C'était ma participation au rendez-vous Samedi mode de Lucky Sophie.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu